juillet 2013

Commande d’atelier (livrée en Nouvelle-Zélande), marquises Louis XVl 19e, tissu Colefax – réf: F3513/02

L’atelier vladimir boson, c’est aussi du mobilier 18e…

1 marquise “à la reine”, Louis XVl, Paris, 18e (garniture de lampas de soie)

1 marquise “à la reine”, Louis XVl, France, 18e (en cours de restauration)

1 bergère, Transition/LouisXVl, 18e (garniture de damas de soie)

1 paire de fauteuils “à la reine”, Louis XVl, sign. J. Avisse, Paris, 18e (garniture de damas de soie)

1 fauteuil de commodité, Louis XV, France, 18e (en cours de restauration)

1 paire de fauteuils, bois gris de Versailles, Louis XVl, Paris, 18e (garniture de lampas de soie)

1 paire de fauteuils “en cabriolet”, bois doré, Louis XV, France, 18e (en cours de restauration)

1 paire de fauteuils “en cabriolet”, Louis XV, Paris, 18e (garniture en damas de soie)

1 paire de fauteuils “en cabriolet”, Louis XV, Paris, 18e (garniture en velours de soie)

1 fausse paire de fauteuils “en cabriolet”, bois peint, Louis XV, France, 18e (en cours de restauration)

1 chaise, Louis XV, France, 18e (en cours de restauration)

Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires (photos, dimensions, prix, etc…) à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

On continue, avec la présentation de l’éditeur de tissus Prelle.

Créée en 1752 et installée à la Croix-Rousse depuis 1881, Prelle est une des plus anciennes manufactures lyonnaises d’étoffes pour ameublement et la seule qui soit restée une entreprise familiale.

Depuis le 18e siècle fournisseur du garde meubles royal, puis impérial, la manufacture livre brochés, lampas, velours ciselés, etc… aux princes d’Europe et jusqu’à la cour de Catherine ll de Russie. Au 19e siècle, elle multiplie les récompenses dans les grandes expositions internationales et au début du 20e siècle, devient un partenaire incontournable des ensembliers de l’Art Nouveau et de l’Art Déco.

Mais, c’est surtout pour les grands chantiers de rénovation de la deuxième partie du XXe siècle, que la manufacture est saluée: le retissage des tentures en brocart d’or, d’argent et de soie de la chambre du roi Louis XlV au Château de Versailles (29 années de recherches et de tissage au rythme de trois centimètres par jour), le broché à plumes de paon en relief des rideaux et tentures murales de la chambre de Marie-Antoinette à Versailles ou encore, le retissage à l’identique du grand broché de la chambre de l’Impératrice au Château de Fontainebleau.

En 2004, la manufacture Prelle participe à la restauration de l’Opéra Garnier en tissant les 670 m de tentures du grand Foyer, dessinées en 1874 par l’arrière-arrière-grand-père du dirigeant actuel.

L’exceptionnel fonds d’étoffes qu’elle conserve depuis plusieurs siècles et sa volonté de pérenniser son savoir-faire technique, font d’elle l’une des dernières manufactures d’étoffes lyonnaises où cohabitent avec bonheur le tissage des métiers à bras et celui des métiers électroniques.

www.prelle.fr

L’atelier petit h d’Hermès

Des carrés de soie transformés en colliers, des vases de cristal réinventés en luminaires ou les boucles du sac Kelly pour suspendre un miroir… C’est l’idée d’Hermès et de son nouveau concept: l’atelier petit h.

Les chutes de cuir, détails de maroquinerie ou pièces de cristal de la maison sellière deviennent le point de départ d’un jeu créatif où artistes, designers et artisans ont carte blanche pour créer les objets ludiques de leur choix. Ils offrent ainsi une nouvelle vie à ces matières précieuses grâce au laboratoire créatif petit h qui donne naissance à un véritable cabinet de curiosités.

Installé le 7 juin dernier de façon permanente dans le magasin du 17 rue de Sèvres à Paris, l’atelier sera de passage dans la boutique Hermès de Singapour au mois de juillet et dans celle de Londres en décembre.

www.hermes.com/petith

Le cabinet de curiosités de la galerie FORMA

Entre la salle d’exposition et les bureaux, la galerie FORMA a conçu un espace éclectique, inspiré des cabinets d’amateur du XVIIIe siècle. Les pièces uniques ou à faible tirage présentées sont le fruit du talent d’artistes et artisans issus de la scène locale, nationale et internationale.

Les collections du cabinet de curiosités sont augmentées et renouvelées au fil des saisons. Actuellement, la galerie présente les créations en céramique d’Adrien Chevalley, Sophie Honegger, Noémi Niederhauser, Claudia Nussbaum Bürki et Keiko Machida, les étonnants tampons et ex-libris du Tampographe Sardon, de belles pièces de taxidermie, un peu de folklore mexicain contemporain et une sélection de mobilier ancien et de style, restauré par l’atelier vladimir boson.

www.forma-art.ch

www.forma-art.ch/VladimirBoson

Fauteuil Louis XVl 18e, tissu Lelièvre – réf: Lampas Chenier bleu 4003-03

Bambi: Je est une autre…

Dès sa plus tendre enfance à Alger, Marie-Pierre ne veut s’habiller qu’en robe et refuse obstinément son prénom de naissance: Jean-Pierre. A 17 ans, sa vie bascule lorsqu’elle découvre la revue d’un cabaret de travestis en tournée: le Carrousel de Paris. En quelques années, elle devient «Bambi», figure mythique des cabarets parisiens des années 50/60.

En recueillant le témoignage d’une des premières transsexuelles françaises, Sébastien Lifshitz poursuit le travail entamé avec «Les Invisibles» et trace le destin d’une personnalité hors du commun.

www.bambi-officiel.com

Et pour terminer, pas besoin de passer sur le billard, pour aller voir l’exposition de Jean Crotti et Jean-Luc Manz, au cabinet médical du Dr Marie-Christine Gailloud-Matthieu.

Jean Crotti et Jean-Luc Manz

A voir, durant tout l’été, au cabinet médical du Dr Marie-Christine Gailloud-Matthieu.

Rue du Valentin 61, 1004 Lausanne

www.chirurgieplastique.ch/expositions

Je vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en août…

A bientôt!!!

 

Vladimir