mars 2014

Editeur de tissus / Gudbrandsdalens

slash-wide

Editeur de tissus / Innofa

slash-wide

Vitsoe / Gufram

slash-wide

Ouverture de la boutique Petit Toi à Lausanne

Petit Toi est une nouvelle boutique de design pour enfants qui propose un mobilier créatif et innovant, des objets de décoration, des accessoires et des jouets.

On y trouve une sélection variée de meubles au design contemporain provenant de marques en vogue, de nouveaux talents et de designers en quête de beauté et de qualité.

Petit Toi collabore également avec des petites entreprises, certaines familiales, où la qualité et le design sont aussi importants que l’éthique.

Petit Toi, rue Mathurin-Cordier 12, 1005 Lausanne

www.petit-toi.ch

slash-wide

Nouveau site internet!!!

Mars 2014, l’atelier vladimir boson agrandi son site internet, afin de mieux vous servir. Avec des rubriques et un journal complétés au fil des envies, il sera dorénavant plus complet et plus vivant.

Merci à tous ceux qui ont déjà accepté de poser sur les photos et aux futurs participants. Merci également pour votre confiance et vos encouragements!!!

Bonne visite!!!

www.vladimirboson.com

slash-wide

Yves (designer), fauteuil années 50, tissu Svensson Markspelle – réf: Hill 5014

Little miss design (www.littlemissdesign.ch), canapé années 50, tissu (siège) Gudbrandsdalens – réf: Ledal 820 et tissu (dossier) Svensson Markspelle – réf: Hill 4545

Chic Cham (www.chiccham.com), fauteuil années 50, tissu Gudbrandsdalens – réf: Vadal 830

Little miss design (www.littlemissdesign.ch), chauffeuse années 50, tissu Lelièvre – réf: Tilt bengale 0465-16

slash-wide

Les nouvelles collections de l’éditeur de tissus suédois Svensson Markspelle seront disponibles, dès ce mois, à l’atelier vladimir boson…

www.svenssonmarkspelle.com

slash-wide

Les objets uniques d’Ira de Fürstenberg

Voyageuse passionnée, dénicheuse de talents et collectionneuse créative, Ira de Fürstenberg rassemble, depuis plus de quinze ans, de précieux objets qu’elle déniche autours du monde. Aidée des plus habiles artisans italiens, elle donne une seconde vie à ces pièces, les “rehausse” dit-elle, pour les emmener vers de nouveaux horizons. Sans jamais les dénaturer, Ira de Fürstenberg pare de bronze et d’argent, sertie d’améthystes et de perles, ces objets de cristal de roche et de porphyre, alliant la noblesse des matériaux à la richesse de l’ouvrage.

slash-wide

Art Genève 2014 / Galerie Laurent Godin

Solo show de Delphine Coindet (photo © Annik Wetter)

 

Pecker Molleton Set (photo © Annik Wetter)

slash-wide

1 meuble de l’atelier vladimir boson / 1 histoire

Chaise Driade “Costes” de Philippe Starck, crée en 1984 (finition ébène)

Dimensions: 47.5x58x80

Prix: CHF 400.-

 

La chaise Costes a été conçue par Philippe Starck, dès 1981, pour le fameux café Costes à Paris, lorsqu’il s’occupe de l’agencement intérieur de celui-ci. La chaise Costes propulse le café du même nom, comme “the place to be” et Philippe Starck devient LE designer incontournable. Le président François Mitterrand choisit le projet de Starck pour décorer les appartements privés de l’Elysée, symbolisant ainsi, la reconnaissance du design par les institutions.

Emblème de l’esprit Starck, la chaise Costes répond aux exigences de l’objet juste, usuel, intelligent et élégant. Son châssis se compose de tube d’acier émaillé et son dossier est en contreplaqué cintré. Le placage peut-être d’acajou, de noyer ou de cerisier. L’élégante découpe offre des accoudoirs naturels.

L’innovation tient à son piètement tripode; grâce à ses trois pieds, la chaise Costes facilite la circulation des serveurs entre les tables. Starck veut des objets justes et beaux au service du progrès. S’inscrit, également ici, le prolongement de la réflexion de Philippe Starck sur un nouveau rapport entre l’utilisateur et l’objet. Le tripode demande ainsi plus de participation, plus d’attention de la personne assise, se balancer avec une chaise Costes est plus dangereux, mais nettement plus drôle.

Entrée au panthéon des musées, cette chaise mythique fait partie, aujourd’hui, de la collection du Centre Georges-Pompidou.

Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant cette chaise à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

slash-wide

Et on termine cette newsletter avec l’exposition “do you speak touriste? – Quand les photographes décodent le cliché” au Musée d’art de Pully.

Du «clic» du touriste à la carte postale, de la webcam au guide de voyage, “do you speak touriste?” décode la photographie touristique et invite chacun à interroger sa propre pratique. Le détournement du cliché est ainsi exploré par cette exposition collective, qui réunit seize artistes suisses.

A travers un parcours thématique dans les salles du musée, les photographes décryptent, par des tirages, des projections et des installations, les fonctions et les codes d’une habitude très généralisée. Face au Cervin et aux pyramides de Gizeh, entre voyage imaginaire et réalité fantasmée, les artistes nous suggèrent que le regard touristique ne se réduit pas à quelques clichés.

L’exposition associe des créateurs confirmés, comme Nicolas Savary ou Adrien Missika, mais aussi des artistes en devenir, pour mieux questionner les pratiques et les stéréotypes visuels solidement ancrés chez les touristes que nous sommes.

Musée d’art de Pully

Du 6 mars au 11 mai 2014

www.museedepully.ch

slash-wide

Je vous souhaite un excellent mois de mars et vous donne rendez-vous en avril…

A bientôt!!!

 

Vladimir