juin 2013

Pauline (directrice artistique), fauteuils de Grete Jalk, tissu Lelièvre – réf: Net turquoise 0507-10

“Pecker Molleton Set”… TEASER No 3!!!

© Delphine Coindet / Vladimir Boson

Nouvelle vente de l’atelier vladimir boson

2 modules Vitsoe & Zapf “RZ 62” de Dieter Rams, 1962 VENDU

1 fauteuil Cassina “Red and Blue” de Gerrit Thomas Rietveld, créé en 1923

2 chaises Driade “Costes” de Philippe Starck, 1985 (finition ébène)

2 chaises Art Déco, 1920

1 bibliothèque Poliform “Wall System” (bois laqué corda mat, 8 portes en chêne)

1 lampe de table Artemide “Nesso” de Giancarlo Mattioli, créée en 1965 (ABS blanc)

1 plateau Fornasetti “Lips” de Piero Fornasetti, 2004 (no 5, édition limitée) VENDU

1 figurine Bozart “Little Wanderer” de Yoshitomo Nara, 2003 (résine injectée et rotomoulée, sur roues)

1 cendrier Cereal Art “Too Young To Die” de Yoshitomo Nara, 2002 (émaillé et sérigraphié) VENDU

Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires (photos, dimensions, prix, etc…) à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

Dieter Rams voulait créer un fauteuil qui soit luxueusement confortable, tout en restant visuellement léger. Cette idée aboutit en 1962, avec ce mobilier pour Vitsoe & Zapf.

Doté, en outre, d’un revêtement amovible, ce mobilier constitue un classique du design, officiellement décrit comme une oeuvre d’art en 1973.

 

Piero Fornasetti (1913-1988), est tout à la fois peintre, graphiste, sculpteur, décorateur d’intérieur et graveur. Il a réalisé plus de 11’000 décors et costumes et travaillé sur tous les supports possibles: cravates, gilets, verres, assiettes, parapluies, lampes, meubles, paravents…

C’est l’une des figures artistiques les plus prolifiques du 20e siècle.

 

Yositomo Nara est l’un des artistes les plus influents du Japon. Il est l’un des créateurs et principaux acteurs du mouvement Pop Art des années 1990. Ses œuvres semblent enfantines, d’une simplicité trompeuse, parfois très inquiétantes. C’est cette ambiguïté qui caractérise son travail. Ses personnages sont devenus de véritables icônes, des symboles de révolte.

Son travail fait partie des collections des plus grands musées du monde, y compris de celle du MoMA à New York.

Collection S 70 de Lammhults

En 1965, l’entreprise familiale suédoise Lammhults Mekaniska Verkstad (Lammhults Atelier Mécanique) a commencé sa collaboration avec Börge Lindau et Bo Lindekrantz, deux des plus illustres designers suédois de la deuxième moitié du 20e siècle.

Emblématique de toute une époque, la série de meubles S 70 a été créée par le duo de designers en 1968 et comprend: un sofa, un fauteuil, un lit, une table, un tabouret, un porte-manteau et d’autres accessoires.

Fabriquée à partir d’une structure tubulaire en acier laqué, disponible dans une large gamme de coloris vifs, cette collection a fait la réputation de l’éditeur suédois, qui fabrique toujours aujourd’hui, ces pièces à l’allure vintage, parfois jugées désuètes, qui ne manqueront pas de devenir des pièces de collection plus vite qu’on ne le pense…

www.lammhults.se

1 meuble de l’atelier vladimir boson / 1 histoire

Lampe de table Metalarte “Modelo Calder” de Enric Franch, créée en 1974 (noire)

Dimensions: 19x92x40

Prix: CHF 1200.-

 

Peu de fabricants de luminaires peuvent se vanter d’avoir influencé aussi durablement le design espagnol que Metalarte et ce, depuis presque cent ans.

L’entreprise familiale a débuté avec un atelier pour le travail du métal, fondé en 1932, par Antonio Riera Clariana. Lors d’un voyage aux USA, Riera fit la rencontre de George W. Hansen, d’origine danoise, père de la célèbre série de lampes Walden avec bras oscillant. Au fil du temps, l’entreprise changea de nom pour s’appeler Metalarte et peaufina son image.

Dès les années 70, Metalarte commença à travailler avec des créateurs et réalisa, notamment, le premier projet de Philippe Starck, ainsi que la lampe de table Modelo Calder de Enric Franch (en 1974), à l’époque inconnu.

La Modelo Calder (première lampe halogène de Metalarte) connu un succès extraordinaire et fut la première lampe espagnole à intégrer la collection permanente du Museum of Modern Art (MoMA) à New York et compte, aujourd’hui, parmi les classiques contemporains.

Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant cette lampe à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

On termine cette newsletter avec l’exposition DYNAMO, un siècle de lumière et de mouvement dans l’art, 1913-2013, au Grand Palais à Paris.

Sur près de 4000m2, l’exposition montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations, dans lesquelles le visiteur est partie prenante: les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini.

Galeries nationales du Grand Palais

Du 10 avril 2013 au 22 juillet 2013

www.grandpalais.fr

Philippe Decrauzat, Shut and open at the same time (2008).

Je vous souhaite un excellent mois de juin et vous donne rendez-vous en juillet…

A bientôt!!!

 

Vladimir

mai 2013

Marie-Christine (chirurgien plastique), fauteuil Art Déco, tissu Prelle – réf: Fleuret Jaspé 198 (col. 03)

Salon du meuble Milan 2013: les coups de coeur de l’atelier vladimir boson!!!

Ensemble Bikini Island de Werner Aisslinger pour Moroso

 

Collection Lana Mangas de Patricia Urquiola pour Gan

 

Canapé Cloud de Marcel Wanders pour Moooi

 

Fauteuil Talma de Benjamin Hubert pour Moroso

 

Fauteuil Jolly Roger de Fabio Novembre pour Gufram

 

Fauteuils Clap de Patricia Urquiola pour Kartell

Inspirations…

Photos magazine Eigen Huis & Interieur

On continue, avec la présentation de la designer textile freelance Dominique Caplan.

Formée à la Central Saint Martins School College of Arts and Design de Londres et gagnante du Texprint Award 2012, le travail de Dominique Caplan est coloré, graphique et souvent doté d’un brin d’humour, ce qui lui donne un style très distinctif.

Son portfolio, très éclectique, est désormais consultable à l’atelier vladimir boson.

www.dominiquecaplan.co.uk

Photos © Dominique Caplan 2013

Ouverture de la galerie FORMA, art contemporain et cabinet d’expertise.

Avec un programme annuel d’exposition d’art contemporain, la galerie FORMA se consacrera à la présentation et à la vente d’oeuvres d’artistes confirmés, ainsi qu’à la promotion et à la mise en valeur du travail de jeunes talents issus de la scène locale, nationale et internationale.

Dans cette même perspective, la galerie FORMA proposera en permanence un choix d’objets d’art renouvelé régulièrement. Ces pièces uniques ou à faible tirage seront réunies dans un espace distinct, dont l’atmosphère éclectique rappelle celle d’un cabinet de curiosité. Cet espace sera, en partie, meublé par du mobilier 18e et 20e de l’atelier vladimir boson.

Le premier rendez-vous est fixé pour le vendredi 3 mai 2013, date du vernissage de l’exposition PAINT MY WALL! Avec Florence Aellen, Fred Bott, Vidya Gastaldon, Lucie Kohler, Isabelle Ménéan, Michael Rampa et Eric Winarto. A cette occasion, vous pourrez découvrir les peintures murales que les artistes ont réalisées expressément pour l’inauguration de la galerie FORMA.

FORMA, rue de Genève 21, 1003 Lausanne

Exposition du 4 mai au 1 juin 2013

Vernissage et inauguration vendredi 3 mai dès 18h30

www.forma-art.ch

On termine cette newsletter par un petit détour par Knokke, en Belgique, avec l’exposition de Julian Opie à la galerie Patrick De Brock.

Le travail de Julian Opie met en jeu la réduction (par ordinateur) de photographies, en reproductions figuratives. Dans ses portraits, le visage est caractérisé par de larges traits noirs, des aplats de couleur et des détails minimes, jusqu’à réduire l’oeil au rond noir de la pupille.

Sa série «Imagine you are…» montre comment des activités comme conduire, marcher ou grimper peuvent être représentées par de simples réductions.

Julian Opie représente également des objets de la vie quotidienne, sous forme de sculptures et d’installations lumineuses.

Galerie Patrick De Brock

Du 18 mai 2013 au 30 juin 2013

www.patrickdebrock.com

Je vous souhaite un bon mois de mai et vous donne rendez-vous en juin…

A bientôt!!!

 

Vladimir

avril 2013

Annabelle (styliste), chaises de Niels Otto Moller, tissu Maharam – réf: Checker 008 Black/White

“Pecker Molleton Set”… TEASER No 2!!!

© Delphine Coindet / Vladimir Boson

1 carte / 1 artiste

La troisième carte postale, éditée à 500 exemplaires, pour l’atelier vladimir boson, est réalisée par l’artiste valaisan François Boson.

François Boson, né en 1949 à Fully, vit et travaille à Sierre.

Formé à l’Ecole des Beaux-Arts de Sion (1967-1970), François Boson partage ensuite sa vie, entre la Suisse et la Belgique, avant de se réinstaller définitivement en Valais.

Sa carrière débute avec notamment l’obtention de deux bourses fédérales d’art et des participations aux grandes foires internationales, comme Art Basel, l’Internationaler Kunstmarkt à Düsseldorf et la Foire internationale d’art contemporain de Paris (FIAC). François Boson enseigne, ensuite, à l’Ecole d’art du Valais (1984-1997) et dirige la Galerie Fontany à Vercorin (1987-1989), institution pionnière dans la promotion de l’art contemporain, dans le canton du Valais.

Après s’être mesuré aux avant-gardes des années 1970 et 1980 (Pop Art, Figuration narrative, Néo-expressionnisme, Transavantgarde), François Boson fait aujourd’hui retour aux modèles de l’histoire de l’art – du Quattrocento à la Peinture métaphysique – pour mieux réinventer et subvertir l’image figurative.

Dossier de presse

Reportage sur cet artiste en vidéo:

L’atelier claire lavigne

Ce mois d’avril marque le début de l’association de l’atelier vladimir boson avec la courtepointière Claire Lavigne, pour la confection de rideaux sur mesure.

Désormais, en plus de la restauration de sièges, la confection et la pose de rideaux seront également possibles.

Alors, n’hésitez pas à habiller vos fenêtres!!!

www.clairelavigne.com

Chic Cham

Dix ans d’amitié réunissent les deux lausannoises, Annabelle Dentan et Pauline Martinet, qui créent Chic Cham en 2010. Elles décident alors d’inventer une marque qui allie leur goût pour la mode et les matières naturelles au savoir-faire des artisans indiens.

Après deux ans d’activité sur internet, un tout nouveau show room ouvre ses portes à Lausanne. On pourra y trouver des pièces (coussins, tapis, couvertures, etc…) exclusives et originales, ainsi qu’une jolie collection vintage de meubles et accessoires.

Chic Cham, route de Prilly 2, 1004 Lausanne

Ouverture vendredi 19 avril 2013

www.chiccham.com

1 meuble de l’atelier vladimir boson / 1 histoire

Porte-manteau Gufram “Cactus” de Guido Drocco & Franco Mello, 2007 (blanc) (édition limitée à 250 exemplaires)

Dimensions: 42x70x170

Prix: CHF 15000.-

 

Guido Drocco est un architecte et designer issu du Politecnico de Turin. Avec Franco Mello, il a fait partie du Mouvement radical des années 60, élan avant-gardiste usant de la culture pop et même du kitch pour remettre en cause les canons du bon goût moderniste. Pour la jeune génération des designers des années 60, le plastique apparaît comme un matériau providentiel, dans une société qui réintroduit fantaisie et confort. Les créations de l’époque ont toutes quelque chose de “l’objet-manifeste”.

Ce porte-manteau est édité par Gufram, depuis 1968. Cette société, fondée en 1952, rassemble la collection appelée “I Multipli”, dont fait partie le Cactus. Elle comporte des pièces insolites toujours en édition limitée (présente également dans les plus grands musées du monde) dont le fameux Pratone (le Pré), brins d’herbe géants en polyuréthane dans lequel on se jette plutôt qu’on ne s’assoit, les cailloux “fauteuils” géants Sedilsasso ou le sofa Bocca, en hommage au canapé Mae West de Dali…

Les objets de la collection “I Multipli” ont été conçus pour libérer les utilisateurs de leurs habitudes de comportement. Parmi leurs influences, le Land art a représenté une réelle source d’inspiration pour les designers des années 60. Ici, le Cactus est toujours une plante du désert mais elle est dépourvue d’épines et réalisée à taille humaine… C’est, selon son créateur, le “fils surréel de l’anti-design à inspiration phytomorphique”.

En 2007, le Cactus a été dépouillé de sa couleur primitive, pour revêtir un habit scintillant blanc. Une pureté qui lui donne une magie insoupçonnée.

Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant ce porte-manteau à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

On termine cette newsletter avec l’exposition “Gobelins par Nature: Eloge de la Verdure, XVle – XXle siècles” à la Galerie des Gobelins de Paris.

Le thème de la flore est particulièrement en faveur, dans la production des tapisseries, dès le Moyen-Âge. Au fil du temps, en fonction des modifications du goût, de l’évolution des conditions de vie et des préoccupations artistiques, la représentation du monde végétal va s’exprimer sous différentes formes: «milles-fleurs», verdures, cycle des mois et des saisons, paysages…

Le parcours ne se veut pas chronologique. Il s’agit d’une invitation à la promenade, dans un cadre de verdure où le passé et le présent se croisent et se répondent, par le jeu des variations iconographiques et chromatiques.

Les Saisons de Le Brun conversent avec les Saisons de Lurçat; les «mille-fleurs» du XVe siècle se mêlent au fleurs sauvages de Dom Robert. Les frondaisons des verdures et des paysages des XVle et XVlle siècles rejoignent celles de Monet, Buri, Hadju, Alechinsky, Prassinos et Traquandi.

Galerie des Gobelins

Du 9 avril 2013 au 1 janvier 2014

www.mobiliernational.fr

Je vous souhaite un excellent mois d’avril et vous donne rendez-vous en mai…

A bientôt!!!

 

Vladimir

mars 2013

Rolando (historien de l’art), fauteuils de style Louis XVl, tissu Kvadrat – réf: Hallingdal 65 (col. 143)

Ce mois de mars sera marqué par l’arrivée des nouvelles collections de tissus 2013.

Les nouveautés de chez Lelièvre, Pierre Frey, Edmond Petit, Sanderson et Osborne & Little, sont désormais en exposition à l’atelier vladimir boson.

Tissu Lelièvre – réf: Roverso, disponible en 8 coloris

 

Tissu Lelièvre – réf: Nasse, disponible en 8 coloris

 

Tissu Lelièvre – réf: Cosmos, disponible en 50 coloris

 

Tissu Pierre Frey – réf: 1920

 

Tissu Edmond Petit – réf: Mysore ll, disponible en 4 coloris

 

Tissu Sanderson – réf: Ooti, disponible en 8 coloris

 

Tissu Innofa – réf: Beans, disponible en 12 coloris

Des coussins comme des gourmandises…

En crêpe de laine uni, brodé d’un motif de fruit acidulé. Une création signée Sonia Rykiel, pour l’éditeur Lelièvre, désormais disponible à l’atelier vladimir boson.

 

Dimensions: 40×40

Composition: laine 100%

Composition intérieure: plumettes 70%, ouate 30%

Et en mars, le mobilier 18e de l’atelier vladimir boson s’expose à la Galerie Koller.

La Galerie Koller, leader suisse des maisons de ventes aux enchères, compte parmi les dix plus grandes maisons de ventes, dans le monde.

Avec des succursales à Londres, Shanghai, en passant par Moscou, la Galerie Koller est présente sur le plan international. Son siège, qui se trouve à Zurich, présente quatre ventes par année; en mars, juin, septembre et décembre.

Par ailleurs, Koller Genève propose, également, deux ventes par année (novembre et mai), spécialisées dans l’art nouveau, l’art déco, le design et l’art contemporain.

www.kollerauktionen.ch

Une paire de fauteuils “à la Reine”, Louis XVl, sign. J. Avisse (Jean Avisse, reçu Maître en 1745), Paris vers 1775/80.

 

Guéridon, Louis XVl, Paris, 18e/19e siècles. VENDU

Voilà pour cette troisième newsletter de l’année, je vous souhaite un bon début de printemps et vous donne rendez-vous en avril…

 

A bientôt!!!

 

Vladimir

février 2013

Jean-Luc Manz (artiste), canapé de Hans Eichenberger, tissu Innofa – réf: Stitch Graphite

Sur ce même canapé, en 1990…

Photo © Pierre Fantys (1990) in “Huit peintres vaudois Rumine pour la gloire”, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, 1991.

1979, Fully en Valais, souvenirs, souvenirs…

Photos © Boson

Zoom sur l’éditeur Kinnasand, uni, depuis juillet 2012, à l’éditeur Kvadrat.

Chez cet éditeur suédois, vous trouverez une très belle sélection de tissus pour rideaux et sièges, réalisés avec des techniques de plus en plus innovantes.

Chez Kinnasand, le style se fait très contemporain, grâce à des tonalités légères et un design épuré, reflétant parfaitement la douceur et l’esprit scandinave.

www.kinnasand.com

On poursuit avec l’arrivée des nouvelles collections 2013 du duo anglais MissPrint. (Newsletter – Octobre 2012)

Nouveaux coloris, nouveaux motifs, tout en restant dans des petits prix…

Toujours aussi frais et savoureusement rétro, à l’atelier vladimir boson, on adore!!!

www.missprint.co.uk

Projet Hidalgo

Projet Hidalgo est une société spécialisée dans la conception et fabrication d’objets, basée à Vernayaz, en Valais. C’est après leur diplôme, en 2010, à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, qu’Enrique, Geoffroy et Ambroise (menuisier-ébéniste), s’associent pour créer Projet Hidalgo.

Projet Hidalgo développe et réalise des pièces uniques ou en série pour le domaine privé et public, ainsi que des objets destinés à l’édition.

www.projethidalgo.com

Pompe à eau, 2012. Commande de l’artiste valaisan Valentin Carron.

 

MB, 2012. La série MB s’impose comme des monolithes sobres. Ouverts, des couleurs vives jaillissent, contrastant avec l’extérieur en vieux bois.

 

Annette, 2012. Annette est un meuble TV mobile réalisé en chêne et en tôle pliée. Une boîte fixée au meuble permet de cacher les câbles électriques.

 

Brigitte (diplôme Enrique / Ecal), 2010. Brigitte est un abri, une cabane constituée essentiellement de petites tuiles en bois cousues ensemble.

 

dBox (diplôme Geoffroy / Ecal), 2010. La dBox est un amplificateur naturel conçu pour le iPhone 3G ou 4G. Une simple boîte en bois avec un conduit s’élargissant à l’intérieur amplifie le son du haut-parleur interne de l’iPhone. (Prix Lignum 2012)

Et on termine cette newsletter avec la sortie du premier film de la vidéaste lausannoise Emmanuelle Antille, intitulé: “Avanti”

En rupture avec son environnement familial, son boulot et son copain, Léa, 28 ans, ne supporte plus de savoir sa mère, Suzanne, internée une nouvelle fois en hôpital psychiatrique. Lors d’un week-end de sortie pour Suzanne, Léa décide de s’enfuir avec elle.

Traçant la route en tête à tête, mère et fille vont découvrir un sentiment de liberté intense, loin des pressions familiales et tenter, pour la première fois, de se comprendre en se confrontant à la réalité de la maladie.

Sortie en salles le 30 janvier.

www.avanti-lefilm.ch

www.emmanuelleantille.com

Je vous souhaite un excellent mois de février et vous donne rendez-vous en mars…

 

A bientôt!!!

 

Vladimir