avril 2013

Annabelle (styliste), chaises de Niels Otto Moller, tissu Maharam – réf: Checker 008 Black/White

“Pecker Molleton Set”… TEASER No 2!!!

© Delphine Coindet / Vladimir Boson

1 carte / 1 artiste

La troisième carte postale, éditée à 500 exemplaires, pour l’atelier vladimir boson, est réalisée par l’artiste valaisan François Boson.

François Boson, né en 1949 à Fully, vit et travaille à Sierre.

Formé à l’Ecole des Beaux-Arts de Sion (1967-1970), François Boson partage ensuite sa vie, entre la Suisse et la Belgique, avant de se réinstaller définitivement en Valais.

Sa carrière débute avec notamment l’obtention de deux bourses fédérales d’art et des participations aux grandes foires internationales, comme Art Basel, l’Internationaler Kunstmarkt à Düsseldorf et la Foire internationale d’art contemporain de Paris (FIAC). François Boson enseigne, ensuite, à l’Ecole d’art du Valais (1984-1997) et dirige la Galerie Fontany à Vercorin (1987-1989), institution pionnière dans la promotion de l’art contemporain, dans le canton du Valais.

Après s’être mesuré aux avant-gardes des années 1970 et 1980 (Pop Art, Figuration narrative, Néo-expressionnisme, Transavantgarde), François Boson fait aujourd’hui retour aux modèles de l’histoire de l’art – du Quattrocento à la Peinture métaphysique – pour mieux réinventer et subvertir l’image figurative.

Dossier de presse

Reportage sur cet artiste en vidéo:

L’atelier claire lavigne

Ce mois d’avril marque le début de l’association de l’atelier vladimir boson avec la courtepointière Claire Lavigne, pour la confection de rideaux sur mesure.

Désormais, en plus de la restauration de sièges, la confection et la pose de rideaux seront également possibles.

Alors, n’hésitez pas à habiller vos fenêtres!!!

www.clairelavigne.com

Chic Cham

Dix ans d’amitié réunissent les deux lausannoises, Annabelle Dentan et Pauline Martinet, qui créent Chic Cham en 2010. Elles décident alors d’inventer une marque qui allie leur goût pour la mode et les matières naturelles au savoir-faire des artisans indiens.

Après deux ans d’activité sur internet, un tout nouveau show room ouvre ses portes à Lausanne. On pourra y trouver des pièces (coussins, tapis, couvertures, etc…) exclusives et originales, ainsi qu’une jolie collection vintage de meubles et accessoires.

Chic Cham, route de Prilly 2, 1004 Lausanne

Ouverture vendredi 19 avril 2013

www.chiccham.com

1 meuble de l’atelier vladimir boson / 1 histoire

Porte-manteau Gufram “Cactus” de Guido Drocco & Franco Mello, 2007 (blanc) (édition limitée à 250 exemplaires)

Dimensions: 42x70x170

Prix: CHF 15000.-

 

Guido Drocco est un architecte et designer issu du Politecnico de Turin. Avec Franco Mello, il a fait partie du Mouvement radical des années 60, élan avant-gardiste usant de la culture pop et même du kitch pour remettre en cause les canons du bon goût moderniste. Pour la jeune génération des designers des années 60, le plastique apparaît comme un matériau providentiel, dans une société qui réintroduit fantaisie et confort. Les créations de l’époque ont toutes quelque chose de “l’objet-manifeste”.

Ce porte-manteau est édité par Gufram, depuis 1968. Cette société, fondée en 1952, rassemble la collection appelée “I Multipli”, dont fait partie le Cactus. Elle comporte des pièces insolites toujours en édition limitée (présente également dans les plus grands musées du monde) dont le fameux Pratone (le Pré), brins d’herbe géants en polyuréthane dans lequel on se jette plutôt qu’on ne s’assoit, les cailloux “fauteuils” géants Sedilsasso ou le sofa Bocca, en hommage au canapé Mae West de Dali…

Les objets de la collection “I Multipli” ont été conçus pour libérer les utilisateurs de leurs habitudes de comportement. Parmi leurs influences, le Land art a représenté une réelle source d’inspiration pour les designers des années 60. Ici, le Cactus est toujours une plante du désert mais elle est dépourvue d’épines et réalisée à taille humaine… C’est, selon son créateur, le “fils surréel de l’anti-design à inspiration phytomorphique”.

En 2007, le Cactus a été dépouillé de sa couleur primitive, pour revêtir un habit scintillant blanc. Une pureté qui lui donne une magie insoupçonnée.

Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant ce porte-manteau à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

On termine cette newsletter avec l’exposition “Gobelins par Nature: Eloge de la Verdure, XVle – XXle siècles” à la Galerie des Gobelins de Paris.

Le thème de la flore est particulièrement en faveur, dans la production des tapisseries, dès le Moyen-Âge. Au fil du temps, en fonction des modifications du goût, de l’évolution des conditions de vie et des préoccupations artistiques, la représentation du monde végétal va s’exprimer sous différentes formes: «milles-fleurs», verdures, cycle des mois et des saisons, paysages…

Le parcours ne se veut pas chronologique. Il s’agit d’une invitation à la promenade, dans un cadre de verdure où le passé et le présent se croisent et se répondent, par le jeu des variations iconographiques et chromatiques.

Les Saisons de Le Brun conversent avec les Saisons de Lurçat; les «mille-fleurs» du XVe siècle se mêlent au fleurs sauvages de Dom Robert. Les frondaisons des verdures et des paysages des XVle et XVlle siècles rejoignent celles de Monet, Buri, Hadju, Alechinsky, Prassinos et Traquandi.

Galerie des Gobelins

Du 9 avril 2013 au 1 janvier 2014

www.mobiliernational.fr

Je vous souhaite un excellent mois d’avril et vous donne rendez-vous en mai…

A bientôt!!!

 

Vladimir

mars 2013

Rolando (historien de l’art), fauteuils de style Louis XVl, tissu Kvadrat – réf: Hallingdal 65 (col. 143)

Ce mois de mars sera marqué par l’arrivée des nouvelles collections de tissus 2013.

Les nouveautés de chez Lelièvre, Pierre Frey, Edmond Petit, Sanderson et Osborne & Little, sont désormais en exposition à l’atelier vladimir boson.

Tissu Lelièvre – réf: Roverso, disponible en 8 coloris

 

Tissu Lelièvre – réf: Nasse, disponible en 8 coloris

 

Tissu Lelièvre – réf: Cosmos, disponible en 50 coloris

 

Tissu Pierre Frey – réf: 1920

 

Tissu Edmond Petit – réf: Mysore ll, disponible en 4 coloris

 

Tissu Sanderson – réf: Ooti, disponible en 8 coloris

 

Tissu Innofa – réf: Beans, disponible en 12 coloris

Des coussins comme des gourmandises…

En crêpe de laine uni, brodé d’un motif de fruit acidulé. Une création signée Sonia Rykiel, pour l’éditeur Lelièvre, désormais disponible à l’atelier vladimir boson.

 

Dimensions: 40×40

Composition: laine 100%

Composition intérieure: plumettes 70%, ouate 30%

Et en mars, le mobilier 18e de l’atelier vladimir boson s’expose à la Galerie Koller.

La Galerie Koller, leader suisse des maisons de ventes aux enchères, compte parmi les dix plus grandes maisons de ventes, dans le monde.

Avec des succursales à Londres, Shanghai, en passant par Moscou, la Galerie Koller est présente sur le plan international. Son siège, qui se trouve à Zurich, présente quatre ventes par année; en mars, juin, septembre et décembre.

Par ailleurs, Koller Genève propose, également, deux ventes par année (novembre et mai), spécialisées dans l’art nouveau, l’art déco, le design et l’art contemporain.

www.kollerauktionen.ch

Une paire de fauteuils “à la Reine”, Louis XVl, sign. J. Avisse (Jean Avisse, reçu Maître en 1745), Paris vers 1775/80.

 

Guéridon, Louis XVl, Paris, 18e/19e siècles. VENDU

Voilà pour cette troisième newsletter de l’année, je vous souhaite un bon début de printemps et vous donne rendez-vous en avril…

 

A bientôt!!!

 

Vladimir

février 2013

Jean-Luc Manz (artiste), canapé de Hans Eichenberger, tissu Innofa – réf: Stitch Graphite

Sur ce même canapé, en 1990…

Photo © Pierre Fantys (1990) in “Huit peintres vaudois Rumine pour la gloire”, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, 1991.

1979, Fully en Valais, souvenirs, souvenirs…

Photos © Boson

Zoom sur l’éditeur Kinnasand, uni, depuis juillet 2012, à l’éditeur Kvadrat.

Chez cet éditeur suédois, vous trouverez une très belle sélection de tissus pour rideaux et sièges, réalisés avec des techniques de plus en plus innovantes.

Chez Kinnasand, le style se fait très contemporain, grâce à des tonalités légères et un design épuré, reflétant parfaitement la douceur et l’esprit scandinave.

www.kinnasand.com

On poursuit avec l’arrivée des nouvelles collections 2013 du duo anglais MissPrint. (Newsletter – Octobre 2012)

Nouveaux coloris, nouveaux motifs, tout en restant dans des petits prix…

Toujours aussi frais et savoureusement rétro, à l’atelier vladimir boson, on adore!!!

www.missprint.co.uk

Projet Hidalgo

Projet Hidalgo est une société spécialisée dans la conception et fabrication d’objets, basée à Vernayaz, en Valais. C’est après leur diplôme, en 2010, à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, qu’Enrique, Geoffroy et Ambroise (menuisier-ébéniste), s’associent pour créer Projet Hidalgo.

Projet Hidalgo développe et réalise des pièces uniques ou en série pour le domaine privé et public, ainsi que des objets destinés à l’édition.

www.projethidalgo.com

Pompe à eau, 2012. Commande de l’artiste valaisan Valentin Carron.

 

MB, 2012. La série MB s’impose comme des monolithes sobres. Ouverts, des couleurs vives jaillissent, contrastant avec l’extérieur en vieux bois.

 

Annette, 2012. Annette est un meuble TV mobile réalisé en chêne et en tôle pliée. Une boîte fixée au meuble permet de cacher les câbles électriques.

 

Brigitte (diplôme Enrique / Ecal), 2010. Brigitte est un abri, une cabane constituée essentiellement de petites tuiles en bois cousues ensemble.

 

dBox (diplôme Geoffroy / Ecal), 2010. La dBox est un amplificateur naturel conçu pour le iPhone 3G ou 4G. Une simple boîte en bois avec un conduit s’élargissant à l’intérieur amplifie le son du haut-parleur interne de l’iPhone. (Prix Lignum 2012)

Et on termine cette newsletter avec la sortie du premier film de la vidéaste lausannoise Emmanuelle Antille, intitulé: “Avanti”

En rupture avec son environnement familial, son boulot et son copain, Léa, 28 ans, ne supporte plus de savoir sa mère, Suzanne, internée une nouvelle fois en hôpital psychiatrique. Lors d’un week-end de sortie pour Suzanne, Léa décide de s’enfuir avec elle.

Traçant la route en tête à tête, mère et fille vont découvrir un sentiment de liberté intense, loin des pressions familiales et tenter, pour la première fois, de se comprendre en se confrontant à la réalité de la maladie.

Sortie en salles le 30 janvier.

www.avanti-lefilm.ch

www.emmanuelleantille.com

Je vous souhaite un excellent mois de février et vous donne rendez-vous en mars…

 

A bientôt!!!

 

Vladimir

janvier 2013

Josiane (assistante radio), canapé-lit, tissu Innofa – réf: Summit Stream

Attention… TEASER!!!

Cette nouvelle année sera marquée par la deuxième collaboration de Vladimir Boson avec l’artiste française Delphine Coindet, sur un projet d’éditions, intitulé: “Pecker Molleton Set”

Plus d’informations à venir… (Sortie prévue courant 2013)

A cette occasion, Delphine Coindet a créé le visuel de la nouvelle carte postale (1 carte / 1 artiste), éditée à 500 exemplaires, pour l’atelier vladimir boson. (Photo © Grégory Copitet – Courtesy Galerie Laurent Godin, Paris)

Delphine Coindet:

Biographie

www.laurentgodin.com

On continue, avec l’arrivée d’un nouvel éditeur de tissus à l’atelier vladimir boson, la créatrice de textiles Johanna Gullichsen.

La vie de Johanna Gullichsen se partage entre Helsinki et Paris. Petite fille de Maire Gullichsen (cofondatrice d’Artek avec Aalto, en 1935), Johanna a grandi dans l’univers du design finlandais. L’origine de son engouement pour le textile a commencé à son domicile à Helsinki, en 1989. Au fil des années, son activité s’est diversifiée et développée et elle a ouvert des magasins à Paris et à Helsinki. Johanna Gullichsen collabore avec quatre différentes fabriques de tissage qui produisent tous ses tissus.

Les tissus de Johanna Gullichsen décorent également le premier étage de la maison Louis Carré et en 2012, en collaboration avec design ikonik, elle revisite les fameux tabourets 60 de Alvar Aalto.

www.johannagullichsen.com

Restons dans l’exclusivité, avec la présentation de l’éditeur de tissus Paris l’après-midi.

Crée en 2009, Paris l’après-midi est un tout jeune éditeur français.

Laine, mohair, cachemire, soie, lin, coton, sont des matières mises à l’honneur, chez Paris l’après-midi.

Paris l’après-midi travaille, également, en étroite collaboration avec des familles de nomades, afin de proposer une collection de tissus exceptionnelle, en laine de yak, remplissant toutes les caractéristiques du développement durable.

Un savoir-faire ancestral et traditionnel qui consiste à prélever la laine directement sur l’animal au moment de la mue, pour être ensuite filée et tissée à la main, sans décoloration et avec des teintures naturelles.

Cette collection unique se compose de 36 coloris.

www.parislapresmidi.com

1 meuble de l’atelier vladimir boson / 1 histoire

Cabinet Capo d’Opera “Valentina nel metrò” de Guido Crepax (plus édité)

Dimensions: 48x50x118

Prix: VENDU

 

Architecte de formation, Guido Crepax est arrivé à la bande dessinée assez tard dans sa vie, vers la trentaine, mais il en a été un personnage marquant. C’est un des architectes de l’explosion de planches qui, avant lui, étaient fixes et rigides.

Il est un des rares créateurs de bandes dessinées à avoir fait vieillir son personnage en même temps que lui, parce que, comme il l’a déjà déclaré: “Quand j’étais gamin, je haïssais le fait que les personnages des bandes dessinées ne vieillissaient jamais.”

Parue pour la première fois en 1965, Valentina (inspirée de l’actrice Louise Brooks) devait au départ n’être que la fiancée d’un autre personnage, le critique d’art et investigateur amateur Philip Rembrandt. Mais après trois épisodes, elle deviendra le personnage principal. C’est trente ans plus tard, en 1995, que Crepax mettra fin à la carrière de Valentina, après neuf albums, dans un épisode qu’il intitulera “Au diable Valentina!”.

Guido Crepax est né à Milan en 1933 et est décédé en 2003, dans cette même ville, des suites d’une sclérose en plaques.

L’éditeur italien Capo d’Opera éditera une série de mobilier, en collaboration avec Luisa et Caterina Crepax, reprenant des planches de la BD de la série Valentina. Des divergences entre eux mettront un terme à la production en 2011.

Vous pouvez obtenir plus d’informations concernant ce cabinet à l’adresse mail suivante: atelier@vladimirboson.com

Art Genève 2013

La toute récente foire d’art moderne et contemporaine artgenève se tiendra cet hiver à Palexpo. Elle présentera, durant trois jours, les acteurs majeurs de la scène de l’art actuel.

Parmi les galeristes et marchands principaux comme Blondeau, Francesca Pia, Gagosian, Mezzanin et Skopia, ayants participés à l’édition précédente, on notera l’arrivée de nouveaux exposants comme la galerie berlinoise Mehdi Chouakri et la galerie parisienne Laurent Godin, qui présentera, entre autres, trois oeuvres récentes de l’artiste Delphine Coindet.

Du 31 janvier au 3 février 2013

www.artgeneve.ch

Voilà pour cette première newsletter de l’année.

Je vous souhaite une excellente année 2013 et vous donne rendez-vous en février…

A bientôt!!!

 

Vladimir

décembre 2012

Julien (styliste), fauteuil années 50, tissu Innofa – réf: Diamond Charcoal

Prix “Elle Décoration” 2012 pour le canapé Ploum

Ronan & Erwan Bouroullec ont reçu cette année, pour le canapé Ploum, lors du salon du Meuble de Milan, le premier prix, dans la catégorie sièges des EDIDA. (Elle Décoration International Design Award)

C’est le septième prix attribué au modèle Ploum, depuis son lancement en janvier 2011.

Le canapé Ploum est recouvert avec le tissu Stitch, de chez Innofa. Vous pouvez découvrir les 12 coloris de cette étonnante collection de tissus à l’atelier vladimir boson.

www.innofa.com

Quelques best-sellers de l’année 2012 recouverts de tissus Innofa en images:

Canapé Gentry de Patricia Urquiola pour Moroso, tissu Big Braid (exclusivité pour Moroso)

 

Canapé Klara de Patricia Urquiola pour Moroso, tissu Big Pois (exclusivité pour Moroso)

 

Canapé Nuvola de Paola Navone pour Gervasoni, tissu Pied de Poule (exclusivité pour Gervasconi)

 

Canapé Blur de Marc Thorpe pour Moroso, tissu Blur (exclusivité pour Moroso)

 

Fauteuils Lazy Bastard de Bertjan Pot pour Montis, tissu Stitch et Aquatic (exclusivité pour Montis)

Art ou design?

Un assemblage de blocs lumineux, appelé “table basse” et signé par un artiste, exposé dans un musée et vendu en édition limitée, c’est de l’art ou du design? Zoom sur un phénomène qui prend de l’ampleur.

Plafonnier de Fabrice Gygi pour D&A Lab (2011)

 

Créer une oeuvre d’art avec une valeur fonctionnelle ou faire un objet fonctionnel avec une valeur artistique. Quelques artistes, des plus renommés aux plus jeunes, se sont volontiers lancés dans cette aventure.

On peut dire que l’oeuvre d’art est par essence unique et le travail de l’artiste, sans contraire, est de subvertir le quotidien. Le design est, quant à lui, à l’intersection du pratique et du beau, il répond à des questions d’utilité, de fonctionnalité, de faisabilité et d’esthétique. Que se passe-t-il, quand le questionnement du design se retrouve au coeur des oeuvres des plasticiens? Quand le côté pratique, sinon esthétique, d’un objet disparaît, laissant place à un message. Quand le concept prime sur le fonctionnel. Quand le design s’expose dans les musées ou les foires d’art contemporain. Et que dire encore des prix, concurrentiels à ceux d’oeuvres d’art très bien cotées, que ces objets en édition limitée peuvent atteindre?

Table et chaises “Verzet” de Jan Fabre pour D&A Lab (2007)

 

Il semblerait que la question ne soit déjà plus “Est-ce de l’art ou du design?”, mais de savoir s’il faut même se la poser. En dehors d’un positionnement rentable évident (les pièces de design en édition limitée, hissées au rang d’oeuvres d’art, en approchent aussi les prix et trouvent naturellement, sur le marché des collectionneurs, des acheteurs connaisseurs… et nantis), les choses changent, le design industriel s’émancipie de la production de masse, retrouve des savoir-faire de qualité, artisanaux et/ou hypertechnologiques.

Tables basses “1984” de Jonathan Monk pour D&A Lab (2010)

 

Finalement, est-ce que ces éditions limitées et autres oeuvres signées, numérotées ne sont-elles pas juste les arts décoratifs du XVllle siècle réinventés, tout simplement?

A vous de juger…

www.dna-lab.net

Et on termine cette dernière newsletter de l’année sur une note graphique, avec l’exposition “Alain Huck – Tragedy or Position” au Musée des Beaux-Arts de Nancy.

Tragedy or Position est un ensemble de quatre dessins monumentaux réalisés au fusain.

Nébula, Tragedy, Position, Edenblock mettent en résonance des références géographiques, historiques et culturelles éloignées: un décor triomphal du Baroque troué par la Nébuleuse du crabe, une masse sombre dilatée sur les pages centrales des Bacchantes d’Euripide, une vue aérienne captée par un drone survolant l’Afghanistan, une concentration végétale dans une serre tropicale.

Ces dessins à la lumière sombre et voilée sont présentés par deux dans une même salle. Un huis clos qui plonge le visiteur dans une noirceur inquiétante, pleine de forces obscures.

L’échelle des œuvres est impressionnante (271 x 400 cm) et renvoie aux formats de la “peinture d’histoire” que l’artiste réinterprète en donnant au dessin des dimensions gigantesques. Son travail de superpositions de différentes images, d’accumulations sur les motifs invite le spectateur à s’immerger dans l’œuvre afin d’y retrouver ses propres visions l’entraînant même dans une sorte de vertige.

L’exposition d’Alain Huck permettra une sensibilisation du visiteur à une œuvre dédiée au dessin dans un musée qui conserve l’un des plus grands cabinets d’arts graphiques en région.

Du 15 novembre 2012 au 11 février 2013

Rez-de-chaussée des salles d’expositions temporaires

www.mban.nancy.fr

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous en janvier!!!

A bientôt!!!

 

Vladimir