Alain Huck

Né en 1957, vit et travaille à Lausanne

Aussitôt après ses études à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (1982– 1986), Alain Huck fonde avec Jean Crotti, Robert Ireland, Jean-Luc Manz, Catherine Monney et Christian Messerli le lieu d’exposition M/2 à Vevey (1987), une plateforme destinée à soutenir les jeunes artistes en marge des galeries.

Dans les années 1990, son travail devient de plus en plus polymorphe – dessin, sculpture, installation, vidéo – et fait davantage appel au langage et à la figuration. Plusieurs œuvres en série ont pour propos la rencontre dérangeante et parfois violente entre les deux extrêmes que sont le corps et l’intellect. Alain Huck évoque cela par l’association contrastée d’une matière sensuelle et généreuse (coulures, formes organiques) et l’impersonnalité de mots ou de phrases, au contenu volontairement stéréotypé, typographiés sur le support.

Le dessin occupe une place prépondérante dans l’œuvre de l’artiste qui entreprend en 1993 un travail régulier d’archivage de ses pensées plastiques sur des supports transparents, découpés, transpercés. Cette immense banque d’images donne lieu, dès les années 2000, à des dessins au format monumental. Dans les dernières réalisations, la figure humaine n’occupe plus le devant de la scène. Les dessins grands formats rappellent cette fois des paysages, que le fusain présente comme les souvenirs aux contours flous d’un passé à la fois intime et anonyme.

Alain Huck est représenté par les galeries Skopia à Genève et Marie-Laure Fleisch à Bruxelles.

Rivage
Alain Huck, 2018
Edition de 5 exemplaires
Bois, métal et tissu
Dimensions variables